L'heure est venue !

CfaN Bootcamp 2021

cfanbootcamp.org - Trouvez plus d'informations ou postulez pour le Bootcamp 2021 CfaN en janvier ! Le nombre de places est limité.

Pour soutenir ce ministère et nous aider à continuer à toucher les gens du monde entier, faites un don ici.

Quelle a été ta meilleure expérience au Bootcamp ?

Perdre la tête dans le rire du Saint-Esprit pendant deux jours d’affilée avant de recevoir finalement la révélation de la facilité de cette marche avec Jésus. Nous ne pouvons pas faire de miracles. Nous ne pouvons guérir personne. J’ai ri et la mentalité de m’efforcer d’avoir plus d’onction a été brisée dans ma vie. Il fait le travail à travers nous ! J’ai eu deux expériences surnaturelles de rire et de joie à l’école et maintenant je ne pourrai jamais plus me glorifier de quoi que ce soit. C’est Son Esprit, Sa vie, Sa mort, Sa résurrection, Son fleuve de vie et Son Évangile. Il demande seulement que nous abandonnions notre langue et notre âme pour Sa Gloire et que nous Le laissions les utiliser selon Sa volonté.

Tyrelle Smith (Canada)

 

J’étais l’étudiante la plus âgée au Bootcamp !

Je m’appelle Sim Yok Hwee. Je suis singapourienne chinoise. Avec mes 60 ans, je suis probablement la plus âgée de la classe du Bootcamp. Je suis célibataire et je suis la personne principale en charge de ma mère âgée de 88 ans. Ce n’était pas facile pour moi de prendre la décision de quitter la maison pour 6 mois et de venir aux États-Unis pour ce Bootcamp. Je l’ai fait par obéissance à Dieu, sachant que mon temps est compté – « la nuit vient, où personne ne peut travailler » (Jean 9:4). Il y a eu miracles après miracles avant que je n’arrive enfin à CfaN. Je suis entrée dans la liste d’abonnés de CfaN car je m’étais « forcée » à assister à la Conférence Fire qui s’est tenue à Singapour en 2014. Assister à de telles conférences était inhabituel pour moi, parce que je n’avais tout simplement pas le temps pour de telles choses dans le passé. Mais une chose a conduit à une autre et lorsque j’ai reçu le mail d’info du Bootcamp, mon cœur a été saisi avec une telle force que j’ai su que Dieu me pressait de tout laisser tomber et de partir !

Sim Yoke Hwee (Singapour)

 

Quelles ont été les répercussions du Bootcamp sur ta vie et ton ministère ?

Avant le Bootcamp, je n’avais absolument aucune idée de ce qu’est une bonne administration, une bonne organisation et le leadership. Je pense que l’un des grands trésors de mon temps passé au Bootcamp aura été d’apprendre et de voir de près les bases ainsi que les secrets de la façon dont un ministère d’évangélisation efficace est géré, ce qui est important à considérer et à maitriser dans le ministère. Je crois que maintenant, je suis en fait équipé et capable d’organiser et de mener des campagnes d’évangélisation, ce qui aurait été auparavant une simple utopie.

Matias Toivainen (Finlande)

 

Que faisais-tu avant le Bootcamp ?

À 15 ans, Dieu m’a montré dans une vision que je servirais un jour en Afrique. Je ne savais pas comment cela se passerait - je n’avais jamais personnellement connu une seule personne qui y exerçait le ministère - mais je croyais que si Dieu avait placé l’Afrique sur mon cœur, Il ouvrirait les portes, donc j’ai simplement continué à Le servir fidèlement dans mon église et ma ville. En plus du service dans mon église à Riga, en Lettonie, au fil des années, j’ai fondé un organisme caritatif qui s’appelait « Healing by Love » (La guérison par l’amour). Mon équipe et moi-même, nous avons servi des enfants de plusieurs orphelinats, des familles à faible revenu, des hôpitaux et des personnes âgées dans des maisons de retraite. Pendant une certaine période, j’ai visité une maison d’accueil de femmes. J’ai toujours voulu aller dans des endroits où il n’y avait pas d’espoir pour parler de l’espérance qu’il y a dans le nom de Jésus Christ ! Je savais ce que c’était d’être perdu puis retrouvé. À 23 ans, mes pieds ont pour la première fois marché sur le sol africain, en Tanzanie. Depuis, Dieu m’a donné l’opportunité de prêcher l’Évangile à des milliers de personnes d’autres confessions – tant en paroles qu’en actes – dans les villages africains les plus reculés.

Eveline Smane (Lettonie)

 

Qu’est-ce que le Bootcamp a changé pour toi ?

Une marque indélébile a été laissée sur ma vie. C’est le genre d’expériences qui ne s’estompent pas parce qu’elles ne sont simplement pas physiques ou émotionnelles ; mais, elles ont des répercussions sur l’esprit de quelqu’un, à vie. Le Bootcamp a tant modifié la façon dont je voyais et considérais le ministère - notamment, laisser Dieu être ce qu’Il a dit qu’Il est en nous, pour nous et à travers nous. Bien que cela semble abstrait, Dieu est disposé et désireux d’agir avec une grande puissance au travers de tout vase qui se donne à Lui. J’ai toujours pensé que j’assisterais au cours pendant la journée pour me régaler des richesses des connaissances et des expériences faites, et qu’ensuite, le soir, Dieu m’aiderait à les déballer et à les déchiffrer. J’ai passé beaucoup de nuits avec le Seigneur alors qu’Il expliquait la mise en pratique du contenu de la journée.

Jackson-Leigh Rathbone (Australie)

 

Quel a été le plus grand miracle que tu aies connu sur le chemin vers le Bootcamp ?

Nous avons entendu parler du Bootcamp à la conférence « Light the Fire Again » à Pensacola. Kathy et moi, nous avons immédiatement ressenti le désir de postuler au Bootcamp mais nous avons également prié pour recevoir une confirmation de la part du Seigneur. Avant de quitter Pensacola, je me souviens avoir reçu quelque chose par rapport à Orlando et je l’ai mis par écrit. Effectivement, six mois auparavant, j’avais écrit que nous irions à Orlando pour le ministère à un moment donné. Je ne savais pas avec qui, quoi, quand et pourquoi.

Et puis peu de temps après, j’ai eu un rêve que je savais significatif. Je me suis vu moi-même avec une Bible à la main marcher derrière un homme et le suivre sur un escalier qui montait sur une plateforme. Bien que je ne puisse pas voir encore la foule dans le rêve, je savais qu’en haut de l’escalier, il y avait un stade rempli d’une foule à qui j’allais prêcher. Je savais également que j’étais en Afrique. Mais je suivais cet homme. Ainsi, nous savions que le Seigneur m’avait montré que nous étions appelés pour l’évangélisation de masse en Afrique, mais cela se produirait en servant un autre ministère. Nous n’avions aucune idée combien cette vision s’alignerait avec la vision de Daniel Kolenda d’une décennie de moisson double et cela, bien longtemps après notre arrivée au Bootcamp.

Jim et Kathy Leamon (États-Unis)

 

Quelle a été ta meilleure expérience au Bootcamp ?

Le Bootcamp a complètement changé ma vie à tous les niveaux imaginables. Ma plus grande expérience est une chose à laquelle on ne s’attendrait pas. CfaN m’a équipé avec des séries de compétences pour l’évangélisation qui ont largement dépassé mes plus grandes attentes. De la prédication de l’Évangile à l’organisation de campagne, en passant par le marketing et la promotion, le travail avec le leadership des églises jusqu’au développement des partenaires et de l’administration, CfaN m’a donné les outils nécessaires à la réalisation de l’appel de Dieu sur ma vie. Cela dit, ma plus grande expérience est beaucoup plus personnelle que cela. J’ai dû faire face à certaines choses qui m’ont profondément blessé. Pour finir, j’ai lâché prise, je pose maintenant ma tête sur la poitrine du Seigneur et je ne veux plus jamais me détacher de Sa présence. Quelle est ma plus grande expérience au Bootcamp ? Me reposer dans les bras de mon Père comme Son fils.

Jacob Ebersole (États-Unis)

 

Quelle vision as-tu maintenant après le Bootcamp ?

Après le Bootcamp, mon désir est de me mettre au service de la vision de CfaN. Je sais que la vision que CfaN porte n’est pas uniquement la bonne idée d’un homme, mais plutôt, la chose même que Dieu veut faire dans ce monde aujourd’hui. Je ne veux pas simplement suivre une bonne idée ; je veux suivre Jésus. Le désir de mon cœur est d’aller en Afrique et d’organiser de multiples campagnes, de trouver des besoins et d’amener d’autres personnes pour répondre à ces besoins. Il n’y a pas de plan B dans ma vie. J’ai abandonné le rêve américain il y a 6 ans et je suis prêt à donner ma vie en la vivant à fond pour l’Évangile et si besoin, en la déposant pour l’amour de Jésus. Je suis vraiment reconnaissant et honoré de faire partie du premier Bootcamp qui m’a préparé physiquement et spirituellement. Je suis prêt à gagner des âmes.

Denis Artyushevskiy (Ukraine)

 

Comment vois-tu l’appel de Dieu sur ta vie maintenant ?

Bien que je ne sois pas venu au Bootcamp pour apprendre à évangéliser, à mener des campagnes, ou pour lancer mon propre ministère, j’ai remarqué dès le début de notre temps ici que beaucoup de choses dans ma vie et mon ministère ont été élevées à un tout autre niveau. Bien que le fait de redevenir étudiant ait été pour moi une expérience humiliante à bien des égards, je suis impressionné par le calibre des ministères que nous avons côtoyés, et mes outils pour le ministère ont été considérablement perfectionnés.

Ma passion et ma vocation est de prêcher l’Évangile et de gagner des millions d’âmes. Je ne peux pas dire à ce stade à quoi ressemblera ma relation avec CfaN à l’avenir car ce n’est pas à moi de le dire. Néanmoins, idéalement, j’aimerais être un co-évangéliste qui prêchera lors de l’Opération Décapole tout en formant des évangélistes en devenir et en les aidant à démarrer leurs propres ministères d’évangélisation, en particulier en Afrique. En même temps, je m’attends à ce que notre ministère se poursuive dans de nombreuses autres nations en menant des campagnes, en prêchant lors de conférences pastorales, en gagnant des âmes, en guérissant les malades, en transmettant la foi et en suscitant le réveil dans les églises.

Carl Butler (Nouvelle-Zélande)

Acquérir une expérience pratique pour prêcher

Les élèves continuent d‘acquérir une expérience pratique pour prêcher, qu’il pleuve ou pas ! Dieu est en train de lever une armée d’évangélistes pour la ‘décennie moisson double ! En savoir plus sur notre prochain ‘Bootcamp’.

Lukas Repert – Semaine 16

Daniel a mis en place un tableau de bord qui montre les modules d’enseignement restant à faire, et qui est mis à jour quotidiennement. À notre grand étonnement, ce tableau montre qu’il reste 26 modules et qu’il y a deux modules pour chaque jour d’école, donc en gros, il ne nous reste que 13 jours d’enseignement. Il est difficile de croire à quelle vitesse le temps a passé, ici à l’école et aux États-Unis !

Ce que nous apprenons en ce moment est extrêmement important. Daniel forme chacun de nous à la manière de prêcher et nous encourage à partager nos histoires avec passion. Chacun dispose de 5 minutes pour faire passer son histoire de la meilleure façon possible. Après cela, nous analysons ensemble les forces et les faiblesses de chaque ‘Bootcamper’. C'est assez merveilleux de voir, à travers cela, quelle vivacité chaque élève a en lui mais aussi de voir à nouveau quelle diversité il y a ici au Bootcamp. Les ‘Bootcampers’ viennent de nombreux pays différents : Argentine, USA, Mexique, Canada, Allemagne, Lettonie, Côte d’Ivoire, Finlande, Chine et autres. Chacun apporte une grande variété autour de la table, ce qui rend passionnant le fait d’entendre tous les élèves.

Dans les semaines à venir, je vais essayer de vous présenter quelques autres étudiants, car leurs témoignages et leurs histoires sur la façon dont Dieu les a amenés au Bootcamp sont bien trop beaux pour être manqués. J’espère que vous les apprécierez !

Lukas Repert – Semaine 15

Lukas Repert – Semaine 11

Cette semaine, nous avions un emploi du temps très chargé, et bien que tous les cours étaient en ligne, cela n’a en rien réduit l’intensité de l’enseignement.

De 8 à 10 h, nous avions une méditation quotidienne avec Eric Gilmour et Lewi Stewart et après cela, nos cours magistraux habituels. Bien entendu, appeler ces cours ‘habituels’ est un euphémisme, en considérant qui a investi son cœur et son âme en nous, juste cette semaine. Nos enseignants étaient : Daniel Kolenda, Dr. Michael Brown, Nathan Morris, Bernie Moore et Paul Maurer.

Cela a vraiment été une semaine qui a allumé un feu dans chacun de nous. Le feu du Saint-Esprit s’est répandu parmi nous et nous avons expérimenté une nouvelle passion pour prêcher l’Évangile, en particulier dans une période comme celle-ci. Je suis impatient de continuer de vous tenir à jour avec un message vidéo la semaine prochaine.

En attendant, sachez que nous prions pour chacun de vous. Que le Seigneur vous fortifie et vous protège. Mais surtout, qu’Il vous donne le feu du Saint-Esprit afin que vous puissiez être une lumière pour votre entourage.

Bien cordialement,
Lukas

Lukas Repert – Semaine 10

Quel que soit votre âge, les vacances scolaires sont toujours cool. Et c’est ce que nous venons de passer. Une semaine de vacances était prévue la semaine dernière et la plupart des étudiants sont rentrés chez eux pour passer du temps avec leur famille et leurs amis. J’ai bien profité de la pause pour passer plus de temps avec ma femme et notre nouveau-né, notre petit garçon.

Puis cette semaine, c’était le retour au travail. Malheureusement, la crise corona a également atteint les États-Unis et nous avons dû passer à un format en ligne pour les cours. Mais cela ne nous a pas empêchés d’avoir un temps d’étude intensif et riche. Cette semaine, nous avons commencé comme nouveau sujet la « formation rhétorique ». Pour aborder le sujet, Daniel a mis ses prédications préférées à notre disposition pour en discuter et les analyser. Pour moi personnellement, il y a eu des moments vraiment poignants qui ont parlé puissamment dans ma propre vie.

Il nous a montré certains de ces sermons sur sa chaine Youtube, et si vous le souhaitez, vous êtes aussi les bienvenus pour les regarder. En ce moment, vous pouvez en trouver 5 ici (téléchargés le 23.03.2020) :

Actuellement, j’attends avec impatience les prochaines semaines, où j’aurai le privilège de prêcher devant Daniel Kolenda lui-même et ensuite chacun de nous recevra des commentaires honnêtes de sa part sur sa prédication.

En attendant, nous continuons de prier pour vous et vos familles, que Dieu soit votre protection, votre joie et pourvoie à tous vos besoins – au Nom de Jésus.

À la semaine prochaine !

Lukas Repert - Semaine 9

Le ‘bootcamp’ met à l’épreuve chaque élève à de nombreux niveaux - spirituellement, émotionnellement, physiquement. Nous nous entrainons pour un style de vie dans l’évangélisation, et tout est mis en œuvre pour travailler sur qui nous sommes et comment nous vivons.

Lukas Repert - Semaine 8

À tous les égards, c’est une période de formation intense ! Le rythme est très rapide, et il y a beaucoup de documents à lire. Cette formation n’est vraiment pas facile !

Lukas Repert - Semaine 7

Les étudiants se sont lavés mutuellement les pieds. Un moment profondément émouvant qui les a rapproché cette semaine.

Brian Guerin parlant aux étudiants du ‘Bootcamp’.

Un enseignement pratique, inspiré

Cette semaine, au Bootcamp, nous avions encore une fois un programme chargé. Chaque semaine, on a le sentiment que cela ne peut pas être mieux – et puis Daniel nous surprend à nouveau avec des sujets impressionnants.

Les matinées de cette semaine ont été très pratiques. Ilka Johnnie, la coordinatrice des voyages CfaN, nous a montré exactement comment organiser nos voyages de mission. Elle nous a expliqué en détail comment organiser nos visas, comment les compagnies aériennes fonctionnent, et d’où viennent tous les autres « faux-frais » très importants qui s’ajoutent lorsqu’on prêche l’Évangile dans toutes les nations.

Les après-midis, nous avons eu des enseignements intensifs et pratiques. Pendant deux après-midis, Dr. John Shiver était notre conférencier. Il nous a un peu fait part de son savoir-faire et de ses connaissances ainsi que de ses expériences et de son autorité spirituelle. Jerry Hill, la femme de l’évangéliste Steve Hill vint également un après-midi nous enseigner.

Je pense pouvoir parler au nom de tous les étudiants lorsque j’écris que nous sommes en train d’être transformés au plus profond de notre cœur et de notre caractère.

It's intense, it's deep and it's exciting. At the end of his third week there, Lukas Repert tells us all about what he's learning and experiencing at Bootcamp.

Week 3

Another week has gone by, and it feels like everything is going super quickly. This week was our first official school week with the regular program. The theme for the next three weeks is “The theology of Evangelism.”

Daniel Kolenda introduced the theme himself on Tuesday and shared his groundbreaking thoughts as well as his own realizations about evangelism, with deep Biblical insights. After that, we had to analyze all the sermons of the apostles in groups, as homework, to see what was efficient about them, and what the core messages were.

Also on Tuesday, Russell Benson spoke to us, as the leader of the CfaN international offices. We got deeper into the theme, and received some book material, which is compulsory reading and lays a foundation for the upcoming subjects.

Then came Wednesday with KC Craichy, a world-renowned nutritional scientist, who taught us more about the secrets of good nutrition. He stressed the importance of living healthily in order to overcome the stresses of everyday evangelism.

All in all, it was a wonderful week in which we students learnt what an all-encompassing task it is to live as an evangelist for Jesus. I can’t wait for the next week, especially because then I’ll be able to tell you about out first outreach! This week, we’ll be ministering to the people of Orlando and telling them about Jesus.

Semaine 2

Samedi 25 janvier était le premier jour officiel du ‘Bootcamp’. Tous les visiteurs qui étaient venus pour l’école d’évangélisation sont rentrés à la maison – et après une très courte nuit, nous, les étudiants du ‘Bootcamp’, nous avons réalisé d’où venait le nom de l’école.

« Soyez prêts pour une séance matinale de sport à 5h » était la devise de la journée !

Pour le lancement du cours, nous étions tous ensemble à 5h sur le terrain de foot pour un entrainement. Michael Dow, un évangéliste qui est également un athlète de haut niveau, avait concocté un entrainement pour la matinée. Nous avons fait des squats et des sprints pour améliorer notre forme physique.

Cela a été une grande expérience qui a soudé l’équipe mais en premier, cela nous a montré combien il est important d’être en forme, en tant qu’évangéliste. Les journées sur le terrain en Afrique seront longues et remplies de défis, il nous faudra parfois nous lever avant l’aube, et nous avons besoin d’être en pleine forme.

Semaine 2

Cette semaine était la deuxième semaine du ‘Bootcamp’. Et tout de suite, c’était à plein régime. Cette semaine tout le ‘Bootcamp’ a participé à l’école d’évangélisation. Nous, les étudiants du ‘Bootcamp’ avons appris, avec 75 autres visiteurs, comment vivre l’évangélisation dans tous les domaines de notre vie. Daniel Kolenda avait lui-même invité les personnes les plus expérimentées au monde dans ce domaine pour partager leurs expériences et surtout, leur amour pour Jésus.

Le premier jour, Daniel Kolenda a ouvert l’école lui-même et a expliqué la vision que Dieu lui a donnée pour les dix prochaines années. Pendant la journée, il y a eu d’autres orateurs qui nous ont continuellement encouragés à laisser Jésus travailler dans nos vies et au travers de nous dans notre entourage.

Le deuxième jour de l’école d’évangélisation, nous avons entendu prêcher de grands évangélistes comme Daniel Kolenda, Nathan Morris, Daniel King et Peter Vandenberg. Mais il ne s’agissait pas seulement d’entendre des messages depuis la chaire. Dans les ateliers de l’après-midi, nous avons eu l’occasion de jeter un coup d’œil dans les coulisses et l’équipe CfaN nous a permis un regard intime sur les départements les plus importants, comme par exemple « la planification », et « comment diriger une campagne d’évangélisation » et « comment lancer son propre ministère ».

Le jeudi, le troisième jour, les choses sont devenues vraiment palpitantes.

Après que Nathan Morris, Daniel King et Todd White aient prêché, il était temps de mettre en pratique ce que nous avions appris : en route vers le centre commercial pour partager l’amour de Jésus !

Toute l’école s’est rendue dans le centre commercial pour annoncer la Bonne Nouvelle. Et nous y avons expérimenté des signes et des miracles étonnants. Beaucoup de gens étaient ouverts à la prière et nous avons vu des guérisons se produire. Une femme qui ne pouvait pas marcher sans béquilles depuis 30 ans a été guérie par Dieu. Et plusieurs personnes ont donné leur vie à Jésus. C’était incroyable !

Le dernier jour arriva avec un moment fort très spécial dans la dernière session lorsque tous les orateurs ont imposé les mains aux participants – et le Saint-Esprit a œuvré d’une manière à vous couper le souffle. Tout le monde tomba par terre, a été rempli du Saint-Esprit et a reçu la puissance pour prêcher.

Semaine 1

Bienvenue sur mon blog. Je m’appelle Lukas Repert et j’ai le privilège de faire partie du premier ‘Bootcamp’ que Christ pour toutes les Nations organise pour former des évangélistes.

À partir d’aujourd’hui, j’essaierai de vous donner un aperçu de tout ce que nous vivons ici au quotidien pendant la formation à Orlando.

Aujourd’hui, la journée d‘introduction a eu lieu !

Nous avons eu un temps merveilleux avec Russell Benson et Levi Stewart, qui nous ont encore une fois parlé de la vision du ‘Bootcamp’ et de la vision que Daniel Kolenda a reçue de Dieu pour la Décennie moisson double.

Dans cette vision, Dieu a montré à Daniel Kolenda que dans les 10 prochaines années, 75 millions de personnes de plus peuvent être sauvées par l’annonce de l’Évangile et cela n’est possible qu’en formant d’autres évangélistes.

En outre, cela a été super d’apprendre à connaitre les autres étudiants et de passer du temps avec eux. Nous avons été répartis dans des équipes qui resteront ensemble pendant toute la durée de la formation. Ces équipes ont pour objectifs de faire chaque semaine des « évangélisations » de toutes sortes, et nous permettront d’être en petits groupes, de nous encourager spirituellement et de prier les uns pour les autres.

Cette journée a été très intéressante avec toutes les infos nécessaires pour mener à bien les cinq prochains mois. Et c’était super d’apprendre à connaitre l’armée d’évangélistes que Dieu a amené dans ce ‘Bootcamp’. Des gens venant du monde entier, de tous les continents et qui ont tous un objectif : Dévaliser l’enfer et peupler le ciel.