Bootcamp d’évangélisation 2021

Multiplication – Former, équiper et envoyer !

Bootcamp d’évangélisation 2021

« La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maitre de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson ». – Matthieu 9:37-38

"Votre identité n'est pas dans la performance"

Il ne reste que deux semaines pour le Bootcamp d'évangélisation de printemps, Christ pour toutes les nations ! L'évangéliste Paul Maurer a parlé aux étudiants de son expérience de campagne d'évangélisation et de l'importance de savoir que "votre identité n'est pas dans la performance."

Jared Horton enseigne comment prêcher avec un interprète !

Récemment, l'évangéliste Jared Horton a donné un cours sur la façon de prêcher avec un interprète au Bootcamp d'évangélisation. Des étudiants du monde entier ont traduit les uns pour les autres et ont mis en pratique ce qu'ils ont appris.

Étudiant du Bootcamp : Kaisa Koistinen

Il s'est passé tellement de choses récemment, mais la plus grande nouvelle est que dans environ trois semaines, nous nous envolerons tous pour la Tanzanie pour notre voyage d'initiation au Bootcamp. Pendant trois semaines, nous partagerons l'Évangile avec des milliers de personnes dans tout le pays, en prêchant sur des camions évangéliques sur les marchés et en faisant de l'évangélisation individuelle. Nous nous attendons à voir des milliers de sauvetages pendant cette période ! En plus de cela, je suis très heureux d'annoncer que j'ai été sélectionné pour faire partie du stage Decapolis qui aura lieu juste après le voyage d'initiation du Bootcamp. Cela signifie que je resterai 5 semaines supplémentaires en Tanzanie et que j'aiderai à organiser la campagne CfaN à Dodoma, la capitale de la Tanzanie, qui aura lieu en juin. C'est une opportunité unique et je suis tellement reconnaissante envers DIEU, CfaN et l'évangéliste Daniel Kolenda pour cette chance incroyable d'apprendre, de grandir et d'avancer dans mon appel ! Au cours des deux dernières semaines, j'ai également vécu beaucoup d'autres choses très intéressantes. Nous avons eu des ateliers de prédication, des campagnes d'évangélisation à Orlando, des enseignements époustouflants donnés par les meilleurs des meilleurs, la réunion de planification annuelle de CfaN, des événements de l'Eglise des Nations, et beaucoup de rencontres différentes pour n'en citer que quelques-unes.

Nous formons les étudiants sur les aspects pratiques de la prédication en plein air

Dans le Bootcamp d'évangélisation, nous formons les étudiants sur les aspects pratiques de la prédication en plein air, offrant même un coaching vocal. Les photos montrent des étudiants s'exerçant sur des tables de pique-nique à l'extérieur de nos bureaux. Dans quelques jours, ils prêcheront à des milliers de personnes en Afrique. C'est la vraie affaire ! Si vous êtes appelé à l'évangélisation, posez votre candidature dès aujourd'hui pour cet automne.

Bootcamp – dans le cadre de la Décennie Moisson Double

Lorsque Dieu donne une grande vision, Il donne aussi les moyens de l’accomplir. Comment atteindrons-nous le jalon des 150 millions d’âmes atteintes par l’Évangile d’ici la fin de cette décennie ? Comment allons-nous faire avancer ce projet ?

Quand Daniel Kolenda a posé cette question au Seigneur, la réponse a été : « par la multiplication et la collaboration ». Et le Bootcamp – la formation intensive CfaN de trois mois pour l’évangélisation de masse – est une partie intégrante et vitale de la concrétisation de cette vision. Voici les propos de Daniel à ce sujet :

« Si vous pensez que ce chiffre, 150 millions, semble incroyable, je ne vous blâme pas. Naturellement, c’est un chiffre faramineux. Pourtant ces chiffres ne sont pas la chose la plus palpitante que le Seigneur m’a montré. Je crois que Dieu utilisera CfaN dans les dix prochaines années pour lancer le plus grand mouvement d’évangélisation de l’histoire. Des milliers d’hommes et de femmes se lèveront comme Reinhard Bonnke et proclameront l’Évangile partout dans le monde avant le retour de Jésus ».

Avec l’objectif de former au moins 2 000 évangélistes en feu, efficaces et passionnés jusqu’en 2030, il n’y a pas de temps à perdre ! Ces évangélistes, remplis du Saint-Esprit et brûlant pour les perdus sont la clé de cette vision de multiplication. Donc, comment le ministère CfaN prépare-t-il cette nouvelle génération de gagneurs d’âmes ?

Levi Lutz – Directeur Bootcamp CfaN

Former, équiper, envoyer

D’où viennent les étudiants du Bootcamp ?

Cette année, nous avons plus de 100 étudiants, deux fois plus qu’en 2020. Ils sont à 60% internationaux (40% viennent des États-Unis), donc nous avons des gens venant de partout dans le monde. C’est un groupe mixte d’hommes et de femmes, de tout âge, du début de la vingtaine jusqu’à des septuagénaires. Certains ont de nombreuses d’années d’expérience dans le ministère, et d’autres sont novices sur le terrain de la mission.

À quoi ressemble une journée au Bootcamp ?

C’est intense ! Après s’être levés, les étudiants passent environ une heure et demie dans un temps de prière dirigé par Eric Gilmour. Puis en général, ils ont deux sessions d’enseignement de certains des meilleurs gagneurs d’âmes et évangélistes qui s’investissent en eux. C’est un enseignement de haute qualité tant sur le plan spirituel que pratique, sur comment avoir un ministère de campagne d’évangélisation qui a du succès et ce cours a lieu sept jours sur sept. La durée du Bootcamp de l’année dernière était de six mois. Cette année, nous avons comprimé la même formation sur trois mois. Le rythme est draconien.

Quel est l’objectif de la formation ?

Nous voulons équiper ces gens pour les amener au niveau d’évangélistes principaux. Nous voulons les amener au point où si vous les laissez partir quelque part dans le monde, ils commenceront à gagner des âmes jusqu’à mobiliser des églises et à faire de l’évangélisation de masse.

En quoi consiste la formation pratique ?

C’est littéralement tout ce dont ils auront besoin sur le terrain : comment bien empaqueter ses affaires pour avoir le moins de plis possible dans les vêtements, comment s’orienter dans les aéroports, tous les préparatifs en coulisse afin de travailler étroitement avec l’équipe CfaN dans chaque département. Nous voulons qu’ils comprennent comment organiser des événements, comment gérer un ministère avec intégrité et efficacité, tout ce dont ils ont besoin pour être des évangélistes efficaces.

Comment mettent-ils en pratique ce qu’ils ont appris ?

Des événements de proximité ont lieu tout le temps. Les évangélisations pendant le week-end, c’est-à-dire ayant lieu le vendredi et samedi soir sont intenses. Ils se rendent dans des bars et des discothèques ici à Orlando, et prêchent l’Évangile aux oubliés, aux méprisés et aux perdus. Mais en plus de tous les événements planifiés, ces gens sont inarrêtables ! Ils sortent également pendant la semaine dans leur temps libre. Récemment, avec seulement une heure de pause, quelques étudiants ont décidé de sortir pour avoir « une heure de puissance » – et 38 personnes ont trouvé le salut ! Chaque week-end, nous voyons au moins une centaine de personnes sauvées.

Evangeline Vandenberg

Mentors du Bootcamp – quel est leur rôle ?

Pendant le Bootcamp, chaque étudiant est encadré par un mentor, une personne ayant de l’expérience dans le ministère et de la sagesse qui peut les aider à grandir. Evangeline Vandenberg, la femme du vice-président de CfaN, est un pasteur chevronné avec des décennies d’expériences, et est en ce moment un mentor pour les étudiants du Bootcamp. Elle leur transmet sa connaissance et sa compréhension spirituelle. Qu’est-ce que cela comprend ?

« Je considère l’écoute comme le cadeau le plus important que je puisse offrir à quelqu’un que j’encadre. De cette façon, je cherche à établir la confiance en montrant que je suis vraiment intéressée par son histoire personnelle et son cheminement. Très souvent, l’étudiant est plein de zèle mais manque de clarté. En posant des questions appropriées, je l’aide à exprimer sa propre pensée et ses objectifs.

« Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés ? Selon qu’il est écrit : Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles ! »
Romains 10:15

Mon rôle n’est pas d’enseigner mais de les aider à traiter la nourriture solide qu’ils reçoivent de leurs excellents enseignants. Parfois, cela signifie les aider à désapprendre la vieille manière de penser spirituelle afin de construire de nouveaux principes dans leur vie pour le ministère auquel ils se sentent appelés.

Je prie sincèrement pour une « seconde oreille » afin d’être sensible aux problèmes de cœur et de caractère. Vivre en communauté pour la première fois (comme c’est parfois le cas en tant qu’étudiant) peut révéler des choses au fond de soi qui n’ont jamais été confrontées. Cela peut être douloureux mais c’est une partie vitale du processus de maturité.

Bien que cet encadrement des étudiants fasse avant tout partie de cette formation du Bootcamp, il va parfois au-delà et donne lieu à une relation continue dans laquelle le nouvel évangéliste peut puiser des ressources de l’expérience à sa disposition. Je veux qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls !

Enfin, l’encadrement demande l’humilité de la part des deux parties. Pour moi, cela équivaut à laver les pieds de ceux qui sont « appelés », d’enlever la poussière accumulée jusqu’à présent sur leur chemin, pour se préparer à courir hardiment avec l’Évangile. Je ne vois pas de plus grand honneur à cette étape de ma vie ».

Kaisa Koistinen – étudiante au Bootcamp en ce moment

Au-delà de mes espérances ! La perspective d’une étudiante du Bootcamp

Kaisa a son propre ministère depuis plus de 20 ans et a déjà mené d’innombrables évangélisations avec des milliers de personnes. Mais après avoir assisté à une semaine de l’École d’Évangélisation en 2020, elle sentit Dieu lui dire que c’était de la plus haute importance qu’elle présente sa candidature pour le Bootcamp. Elle est actuellement l’une des évangélistes en formation au Bootcamp 2021.

« C’était le premier jour d’orientation, et j’étais déjà submergée de découvrir tout ce que nous allions apprendre, recevoir et faire. Cela allait bien au-delà de mes espoirs et dépassait tout ce que j’avais imaginé. C’est comme un diamant à facettes multiples. Vous pouvez tant recevoir et cela dépend de vous, de ce que vous êtes prêt à investir en temps et en effort. Vous pouvez obtenir beaucoup plus si vous êtes actifs dans tous les domaines possibles, au-delà des cours et activités obligatoires.

Au sein du Bootcamp 2021, il y a une dynamique incroyable. Imaginez être dans la même pièce avec 100 personnes qui ont toutes la même passion, la même volonté de voir les perdus venir à Jésus. Lorsque nous sommes réunis ensemble, tout est question d’âmes. C’est presque tangible. Et je sais que Dieu me met en relation avec des gens avec qui j’aurai à faire pendant de nombreuses années à venir, où nous serons ensemble dans le ministère et nous nous encouragerons mutuellement.

Mon stage à CfaN pendant le Bootcamp consiste à être l’assistante de Roselyne Ayeola (Administratrice du Bootcamp) ; je travaille avec elle avant et après les heures de cours. Je sais que Dieu m’a placée ici pour une raison, et c’est une opportunité incroyable de servir pratiquement. Il y a une quantité inouïe de travail administratif nécessaire pour diriger un Bootcamp et j’apprends tellement de choses. Je suis tellement excitée d’être très bientôt sur le terrain en Tanzanie pour l’opération « Décapole », où je serai impliquée dans l’organisation de l’une des campagnes. Ce sera probablement le moment fort de mon expérience du Bootcamp et je ne peux plus attendre ! ».

Jared Horton – Associé de campagne

Que se passe-t-il pendant la phase pratique du Bootcamp ?

À la fin de la formation actuelle de 3 mois à Orlando, il sera temps de mettre tout en action sur le terrain en Tanzanie, en Afrique. La phase pratique sur le terrain est l’endroit où tout converge alors qu’ils organisent des évangélisations, prêchent l’Évangile et prient pour les malades.

Le voyage de la phase pratique sur le terrain est une partie indispensable pour équiper les évangélistes du Bootcamp à gagner des âmes dans l’évangélisation de masse. Cela se fait de différentes manières. Pour commencer, des équipes se rendent dans des écoles, enseignés et dirigés par Jako et Karin Hugo, qui prêchent dans des écoles en Afrique de l’Est depuis plus de 14 ans maintenant.

Nous ne vivons pas seulement la multiplication dans la moisson d’âmes. Nous multiplions les ouvriers.

Puis, nous avons les camions pour l’Évangile qui peuvent être utilisés pour mettre en place une scène et un système du son pratiquement n’importe où. À l’aide de ces outils, de petites équipes du Bootcamp mènent des évangélisations de proximité d’une heure. Elles prêchent l’Évangile pendant environ 30 minutes et dans la deuxième demi-heure, les étudiants prient pour les malades et prennent des témoignages. C’est une version très condensée de ce que fait l’évangéliste Daniel Kolenda dans une réunion d’une campagne d’évangélisation. Cela leur donne une grande pratique dans la prédication, pour donner un appel à la conversion, prier pour les malades et ainsi de suite.

Toutes ces évangélisations dans les villages sont menées en étroite coopération avec les églises locales qui aident à trouver des endroits appropriés pour les évangélisations de proximité et nous travaillons avec eux pour le suivi, tout comme lors des grandes campagnes, mettant les gens en contact avec des églises locales.

La logistique pour organiser tant d’évangélisations est ahurissante mais nous avons une équipe incroyable. En fait, les diplômés de Bootcamp de l’année dernière nous aident maintenant avec beaucoup d’autres dans la conduite d’équipe et l’encadrement des nouveaux étudiants. Dans ce processus de multiplication, nous devons développer notre équipe incroyablement rapidement. Nous voulons mettre chaque diplômé au travail !

– Jared Horton

David Rotärmel – Diplômé du Bootcamp 2020

Des diplômés du Bootcamp deviennent des organisateurs de campagnes

Il y a un an, David Rotärmel était étudiant au premier Bootcamp. Maintenant, il travaille dur dans les coulisses et aide à l’organisation d’évangélisations de proximité pour la phase pratique du Bootcamp actuelle, qui aura lieu à la mi-avril en Tanzanie, en Afrique de l’Est.

David a dit : « Avec Le Bootcamp de cette année, nous avons une nouvelle initiative appelée ‘campagnes de ville’ où nous donnons à un groupe de dix étudiants la possibilité d’organiser une campagne de ville eux-mêmes. Je suis récemment revenu de Tanzanie où j’ai fait un tour de reconnaissance pour prospecter des villes potentielles et mettre en place des structures de campagne. Cela comprend la formation d’organisateurs locaux, puis de les mettre en contact avec les étudiants ici à Orlando. Une fois qu’ils seront en Tanzanie, ils finiront d’organiser les événements sur place. Puis, lors de la dernière semaine de la phase pratique du Bootcamp, ils mèneront les campagnes qu’ils ont organisées et prêcheront lors de ces évangélisations ».

Pour David, avoir travaillé lors des campagnes de l’opération « Décapole » l’année dernière a été une expérience significative et bouleversante. « Pendant l’opération ‘Décapole’ - en fait, avoir été sur le terrain, l’avoir fait, et avoir vu tout se mettre en place – cela a amené tout à un niveau plus profond. J’ai enfin compris comment la vision était mise en œuvre. J’ai ressenti un énorme fardeau pour aider d’autres évangélistes à obtenir la même expérience, à la fois d’organiser et de prêcher lors d’une campagne de masse. Il est difficile de décrire ce que cela fait à votre cœur d’être à fond dans tout cela, de prêcher l’Évangile, de prier pour les malades – tout ce que CfaN a connu depuis des années, mais que nous vivons pour la première fois. C’est incroyable. C’est quelque chose que nous devons transmettre à toute la nouvelle génération d’évangélistes élevée par l’évangéliste Kolenda ».

Le Bootcamp donne des résultats !

L'objectif du Bootcamp est de donner aux étudiants le meilleur apprentissage possible dans l’évangélisation de masse. Le temps qu’ils finissent cette formation unique en son genre, nous voulons les voir là-bas, accomplir leur vocation, gagner des gens pour Jésus. Il ne s’agit pas d’absorber des informations et d’obtenir un certificat. Il est question d’une génération consacrée, une génération à fond pour Jésus qui donne tout pour l’Évangile. Et déjà, nous voyons de merveilleux résultats !

Plusieurs diplômés du Bootcamp de l’an dernier ont été en Tanzanie presque constamment depuis l’opération « Décapole » ; ils ont mené des évangélisations de proximité dans des centaines d’endroits et ont vu plus de 100 000 personnes répondre à l’Évangile en 2021 déjà ! Avec de petites équipes prêchant l’Évangile de manière simple et directe dans jusqu’à 9 évangélisations de proximité par jour, c’est physiquement éreintant mais incroyablement enrichissant.

D’autres diplômés ont déjà mené des campagnes d’évangélisation de masse dans d’autres pays, avec l’aide et le soutien de CfaN. D’autres encore travaillent sans relâche au sein des équipes CfaN, soutenant le personnel CfaN dans tous les départements menant des évangélisations avec les étudiants de cette année et assumant d’énormes responsabilités sur le terrain en Afrique.

Et vous faites partie de cela

Voilà comment a lieu la multiplication ! Il serait tout simplement impossible pour un seul prédicateur et une seule équipe d’atteindre le grand nombre de personnes que Dieu nous a appelés à atteindre. Pour faire de cette vision une réalité, chaque aspect de ce ministère doit être intensifié. Quel que soit le rôle joué par chacun d’entre nous – que ce soit dans la prédication, la formation, le soutien technique ou financier, l’intercession ou l’administration – tous ont une valeur égale pour ce ministère et pour le Seigneur.

Cela vous inclut également, vous qui priez et soutenez CfaN. Vous aussi êtes une partie indispensable et extrêmement précieuse de ce ministère.

Allez-vous nous aider à ALLER ?

Dons