Compte-à-rebours du projet ‘Décapole’

Nous sommes de retour en Afrique !

Nous sommes ravis et nous voulons le crier sur les toits : nous sommes de retour en Afrique ! Mais avant de vous dire où, quoi, qui et pourquoi, permettez-moi de vous partager quelque chose de tout aussi merveilleux …

Alors que cette année folle allait de l’avant, une chose qui nous a beaucoup réconforté est le miracle de notre planification des campagnes d’évangélisation pour cette année. Lorsque nous avons planifié 2020, nous avons senti l’Esprit Saint nous conduire à faire quelque chose que nous n’avions jamais fait en 45 ans de ministère CfaN.

Dieu sait ce qu’Il fait

Et même les membres du comité de planification n’imaginaient pas toute la portée de ce que le Seigneur avait gracieusement préparé pour nous. Nous avons simplement senti qu’Il nous conduisait d’une manière différente pour 2020. Et puis voilà, Sa merveilleuse provision s’est révélé lorsqu’il est devenu clair que nous aurions dû annuler tous les plans de campagnes faits pour cette période-là, n’importe où dans le monde. Dieu sait ce qu’Il fait ! Il savait depuis le début que ce ne serait pas une année ordinaire et nous a conduits en conséquence.

Comme vous le savez, Dieu nous a mis à cœur de faire une autre chose nouvelle à la fin de l’année, c’est-à-dire d’avoir de multiples campagnes d’évangélisation ayant lieu dans différentes villes en même temps, couvrant une région de l’Afrique de l’Est par l’Évangile. Nous avons appelé cela ‘l’opération décapole’, et notre plan initial était d’annoncer l’Évangile dans dix villes du Kenya en deux semaines, avec cinq équipes de campagne distinctes. Vous nous avez aidés à payer l’expansion et la réorganisation de tout notre système de son et d’éclairage. Et nous avons formé plus de 50 nouveaux évangélistes consacrés pendant le Bootcamp 2020, qui désirent tous ardemment aller là-bas et voir des gens sauvés.

Les préparations de l’équipe d’organisation des campagnes battaient leur plein et tout d’un coup, il semblait y avoir un énorme obstacle sur le chemin. Le Kenya ne rouvrirait pas de si tôt. Le même Dieu qui nous avait conduits à ne pas planifier de campagnes toute l’année, nous avait également dit d’être en Afrique de l’Est dans le dernier trimestre.

Il créé un chemin là où il semble ne pas y en avoir !

Chers amis, au moment où la porte se refermait, une autre s’ouvrait. La Tanzanie a ouvert son cœur – et les aéroports – et en quelques jours seulement, notre équipe entière a changé la direction de ses activités et de ses objectifs. Dans un tourbillon d’activités, des billets ont été réservés, des plans ont été faits pour commencer à acheminer notre équipement par voie terrestre, et presque avant que nous puissions dire « Amen ! » nous étions déjà là-bas !

Saisir chaque opportunité

Comme toujours, ce que l’ennemi vouait à l’échec, le Seigneur le change en bien. Non seulement nous saisissons cette occasion de mener pas moins de cinq campagnes d’évangélisation dans cinq villes de Tanzanie en novembre, mais nous irons tout de même au Kenya l’an prochain, une fois que ses frontières seront ouvertes. Donc, au lieu des dix campagnes prévues, ce sera finalement quinze, parce qu’« Il ne dort jamais, ni ne sommeille », et le temps de la moisson est maintenant.

Cela est arrivé si vite – nous y sommes déjà !

Comme vous l’avez lu, nos organisateurs de campagne sont déjà sur le terrain à Arusha, en Tanzanie, depuis plus de 6 semaines. Bret Sipek est le directeur exécutif de la campagne, aidé avec compétence par deux autres directeurs, Lukas Repert (de notre bureau de Francfort et diplômé de Bootcamp) et Jared Horton, un évangéliste hautement expérimenté qui a travaillé avec CfaN de nombreuses fois au fil des années. Ces trois hommes de Dieu ont déjà donné une formation intensive aux organisateurs locaux qui sont nommés par les églises locales.

Le Bootcamp entre en action

Avec les directeurs de campagne, il y a déjà 8 diplômés du Bootcamp en Tanzanie, travaillant comme stagiaires pour aider à la planification.
Avec les directeurs de campagne, il y a déjà 8 diplômés du Bootcamp en Tanzanie, travaillant comme stagiaires pour aider à la planification.

Avec les directeurs de campagne, il y a déjà 8 diplômés du Bootcamp en Tanzanie, travaillant comme stagiaires pour aider à la planification. Notre désir est de former une toute nouvelle génération de directeurs de campagne expérimentés et bien équipés – afin qu’ils soient impliqués dans tous les aspects de la campagne. C’est un véritable apprentissage sur le terrain, extrêmement pratique. La plupart de ces stagiaires resteront sur place jusqu’aux campagnes d’évangélisations en novembre.

Décapole / Initiation du Bootcamp

 

Les diplômés du Bootcamp qui ne travaillent pas comme stagiaires viendront se joindre chaque fois à l’équipe, en deux groupes, pendant trois semaines. Le premier groupe se joindra à nous en septembre et mènera des évangélisations de proximité à Arusha, notre base principale d’opérations pour la Décapole de Tanzanie. Dans les écoles, les marchés, les prisons et les hôpitaux, ils proclameront l’Évangile partout où ils le pourront.

Le deuxième groupe se rendra dans les cinq villes de la Décapole, deux semaines avant les évènements principaux, faisant des évangélisations de proximité dans des villages et d’autres réunions où ils prêcheront. Mais ils seront principalement là pour aider à tout ce qui doit être fait avant que ces cinq campagnes aient lieu. Cela comprend l’accueil, les déplacements et les finances. Et puis, il y a les médias, une partie très importante parce que les gens ne viendront pas s’ils ne savent pas ce qui se passe. Notre équipe donnera des interviews à la radio, fera monter des panneaux d’affichage, posera des affiches, distribuera des flyers et conduira même de gros camions dans les rues, invitant les gens grâce à des hautparleurs.

Un seul évènement de cette envergure est une entreprise énorme. En faire trois en une seule semaine et deux la semaine suivante, tous dans des villes différentes, est sans précédent ! Cela n’a jamais été fait auparavant et certainement pas en si peu de temps, alors nous avons besoin de toute l’aide possible.

Le compte-à-rebours a commencé

En plus de l’organisation pratique, il y a tellement plus en cours et c’est vraiment passionnant ! Cela vous fait souhaiter être dans l’une des églises là-bas en ce moment. Notre équipe incroyable, et nos ‘bootcampeurs’ enthousiastes et passionnés sont présent là-bas constamment, mobilisant les églises. Ils prêchent le dimanche, organisent des rassemblements de jeunes et des conférences de femmes, organisent des séminaires d’enseignement et des sessions de formation. Nous voulons que chaque ville soit ainsi secouée, de sorte que l’anticipation soit au plus haut au moment où la première réunion de campagne commencera.

Notre équipe consacre également beaucoup de temps à équiper une armée d’évangélistes locaux, de sorte que ce ne sera pas seulement nos stagiaires qui prêcheront avant l’évènement principal. Ils travailleront côte à côte avec des évangélistes locaux et des gens des églises. Et cela signifie que, longtemps après notre départ, nous savons que l’Évangile continuera à se répandre dans toute cette région.

Nous sommes presque arrivés au bout de nos peines – et avons besoin de vous !

Ce que nous avons décidé de faire semble fou aux yeux du monde, mais nous savons que le Seigneur a le contrôle, tout comme Il avait déjà planifié tout notre agenda quand nous ne pouvions pas savoir pourquoi. Cependant, nous savons qu’il n’y a pas de temps à perdre ! Novembre approche à grands pas, et il y a beaucoup à faire en très peu de temps. Veuillez rester en contact avec nous – tout se déroule rapidement – et suivez Lukas et l’équipe sur notre blog en Tanzanie sur le site Web pour des mises à jour hebdomadaires :

Blog Tanzanie


En ce moment, nous avons besoin de vos prières, plus que jamais. Et nous avons vraiment besoin de votre aide ! Je vais être très direct dans ma demande : pourriez-vous faire un don spécial à notre ministère pour cette période si spéciale ? Pouvez-vous nous aider à avancer rapidement pour répondre à l’appel du Seigneur ? Ne remettez pas cette décision à plus tard. Nous avons une petite fenêtre de tir et par la foi, nous nous en sommes saisi ! Nous mettrons tout en branle pour aller et investir dans le Royaume de Dieu en Tanzanie.

Bien à vous en Lui,

Daniel Kolenda, évangéliste
Et toute l’équipe CfaN

P.S. : Si vous êtes déjà un partenaire mensuel, alors merci du fond du cœur pour nous avoir permis de réagir si rapidement et d’être arrivés en Tanzanie en un temps record. Nous apprécions beaucoup votre générosité et votre fidélité.