Campagne d’évangélisation à Sunyani, au Ghana

Journée du Saint-Esprit

Peu importe combien de fois nous faisons cela, on ne s’en lasse jamais. Ce matin et encore ce soir, nous avons prié comme nous le faisons dans chaque campagne d’évangélisation pour que la foule reçoive le baptême dans le Saint-Esprit. Deux fois aujourd’hui, nous avons vu combien le Père est prêt et disposé à répandre Sa promesse sur chaque cœur affamé.

Ce soir, nous avons entendu le témoignage d'un homme qui était un voleur avec une arme. Il a été sauvé il y a quelques années dans l’une de nos précédentes campagnes au Ghana. Il avait également subi une blessure à la jambe et au cou lors d’un vol à main armé, et il a porté cette blessure dans son corps pendant des années. Hier soir, Jésus l’a complètement guéri. Il a attendu pour voir si c’était bien réel. Ce soir, il a témoigné que toute la douleur est partie. Il a retrouvé une pleine mobilité de son corps. Il est totalement guéri !

Une femme nous a dit qu’elle avait une maladie oculaire qui était censée la rendre aveugle. Elle mettait des gouttes dans ses yeux tous les jours et devait consulter le médecin de l’hôpital une fois par mois pour un traitement. Hier, elle est venue à la réunion et on a prié pour elle. Aujourd’hui c’était son jour de traitement à l’hôpital mais après que le docteur l’ait examinée, il a dit qu’il ne voulait plus la voir. Elle est totalement guérie !

Beaucoup d’autres merveilleux témoignages ont été donnés ce soir. Quand j’ai demandé combien de personnes avaient reçu une guérison physique cette semaine, littéralement des centaines et des centaines de mains se sont levées ... peut-être même des milliers. Mais le plus grand miracle, c’est que des dizaines de milliers de personnes ont donné leur vie à Jésus.

Sunyani ne sera plus jamais la même.

Demain soir aura lieu notre dernière réunion ici. Veuillez intercéder pour nous, et pour une autre récolte massive.

Ne manquez aucun de nos comptes-rendus, photos et vidéos de Sunyani, ici au Ghana !

Bien à vous dans l’Évangile

Daniel Kolenda, évangéliste
Pour Reinhard Bonnke,
Peter Vandenberg et toute l’équipe CfaN