Le don du Saint-Esprit

La Pentecôte n’appartient pas au passé

Dimanche 9 juin, toutes les églises partout dans le monde, célébreront Pentecôte, le jour où le Saint-Esprit est descendu sur les disciples de Jésus. Ce fut, sans aucun doute, un jour incroyable, l’accomplissement de la promesse que Jésus leur avait donnée alors qu’Il était encore parmi eux dans la chair. « Et moi, je prierai le Père, » leur avait-Il dit, « et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous,l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous » (Jean 14:16-17).

Chacun d’eux fut rempli du Saint-Esprit

Ils n’avaient aucune idée de ce qui était sur le point d’arriver, quel effet cela leur ferait et à quoi cela ressemblerait d’avoir « l’Esprit de vérité » présent parmi eux et vivant en eux. Ils savaient seulement que Jésus avait donné une promesse, et ils Le connaissaient. Tout ce qu’ils pouvaient faire était de faire confiance, de prier et d’attendre. Et alors qu’ils « étaient tous ensemble dans le même lieu » ce jour-là :

« Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer » (Actes 2:2-4).

Cela a dû être une expérience incroyable pour les croyants ! Mais cette visitation physique, visible et audible du Saint-Esprit n’était pas seulement pour eux. Le bruit était si grand que des foules de gens venant de tous les endroits connus du monde furent attirées dans ce lieu, étonnées d’entendre les prodiges de Dieu dans leur propre langue. Puis les disciples, remplis de la puissance de Dieu, se mirent à prêcher et à prier pour les malades, causant un grand tumulte à Jérusalem alors que les nouvelles des miracles se répandaient.

De craintif à sans crainte

Ces personnes ordinaires qui se cachaient encore quelques instants auparavant, étaient soudain partout. Ils guérirent les malades sans l’ombre d’une peur et prêchèrent Jésus, le Fils de Dieu qui ôte tous les péchés du monde. Lorsque les chefs et les anciens les menacèrent, ils ne firent pas marche arrière. Au contraire, ils se rassemblèrent et élevèrent leur voix à Dieu :

« ‘Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance, en étendant ta main, pour qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus’. Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla : ils furent tous remplis du Saint Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance ». (Actes 4:29-31)

La Pentecôte ne fait pas partie du passé – c’est notre présent !

Voici une vérité qui est si enthousiasmante et transformatrice de vie qu’elle me coupe le souffle. La Pentecôte n’est pas seulement une date que nous commémorons. Il ne s’agit pas d’un évènement historique révolu. La Pentecôte se passe en ce moment-même. La promesse que Jésus donna aux disciples est la même promesse qu’Il nous donne chaque jour. C’est un événement qui n’a jamais cessé de se produire. C’est notre réalité présente car Jésus est vivant et Ses promesses ne changent pas. À chaque personne qui invoque le Nom de l’Éternel et qui est sauvée, Il donne la même assurance, solide comme le roc : Il enverra Son Saint-Esprit et nous recevrons la puissance pour prêcher et pour prier pour les malades.

C’est une vérité sur laquelle nous pouvons absolument nous appuyer. Et nous devons le faire car nous ne différons en rien de ces premiers croyants. Sans le Saint-Esprit, nous sommes contraints d’essayer de faire les choses avec nos propres forces, en nous appuyant sur nos propres idées. Avec le Saint-Esprit, nous puisons directement dans la puissance de Dieu. Quel Dieu incroyable nous servons ! Un Dieu qui nous offre, à nous ses enfants humains et imparfaits, le même Esprit qui était en Jésus. C’est ainsi que nous pouvons avoir la même audace pour marcher sur les traces de Jésus, exactement comme Il l’a dit.

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père »

Jean 14:12

Soirée ‘Saint-Esprit’ – une partie cruciale de chaque campagne CfaN

Prêcher le baptême du Saint-Esprit est devenu une partie significative de chaque campagne d’évangélisation CfaN depuis les débuts du ministère. En 1975 déjà, l’évangéliste Reinhard Bonnke (le fondateur de CfaN) eut l’impression que le Seigneur lui disait de réserver un stade de 10 000 places assises pour une immense campagne d’évangélisation dans la ville de Gabarone, au Botswana. Ce fut un énorme pas de foi et seulement 100 personnes vinrent assister à la première soirée. Mais à la fin de la semaine, la nouvelle des miracles qui se produisaient là-bas se répandit si rapidement que le stade était rempli au maximum.

Lors de la dernière réunion, Reinhard entendit clairement le Seigneur lui dire de faire quelque chose qu’il n’avait jamais faite auparavant – de prêcher sur le baptême du Saint-Esprit et de prier pour tous ceux qui désiraient recevoir ce cadeau. Il obéit, donna l’invitation à la foule et plus de 1 000 personnes affluèrent à l’avant. Depuis ce jour, ceci a été un schéma pour chacune de nos campagnes d’évangélisation. Le samedi soir lors de chaque campagne, après le message du salut, je prêche sur le baptême du Saint-Esprit et nous prions pour que Dieu répande cette bénédiction sur tous ceux qui y aspirent.

Une puissance pour changer le monde

Nous sommes si privilégiés d’être aux premières loges pour être les témoins de cette effusion du Saint-Esprit encore et encore. Qu’importe l’endroit où l’événement a lieu, peu importe à quelle fin le terrain a été utilisé avant notre venue, à ces moments-là nous pouvons vraiment dire que nous nous trouvons sur « un terrain saint ». Alors littéralement des dizaines de milliers ou même des centaines de milliers de voix s’élèvent vers Dieu, une vague de sons explose vers le Ciel. Il n’est pas étonnant que des foules furent attirées le jour de la Pentecôte ! Lorsque le Saint-Esprit arrive avec force, il n’y a aucune inhibition, pas de silence poli.

C’est Dieu à l’œuvre qui équipe les croyants de Sa puissance afin qu’ils puissent grandir dans la foi, prêcher l’Évangile et être des témoins pour leur génération dans leur nation.

La Pentecôte fait partie de votre présent

Où que vous vous trouviez dans le monde en lisant cette lettre, si vous n’avez pas été rempli du Saint-Esprit, alors je vous encourage à vous emparer dès maintenant de ce grand don de Dieu. La promesse de Jésus est valable pour vous aujourd’hui et à jamais. Il vous offre l’Esprit de Dieu pour vous guider, vous réconforter et pour vous remplir de puissance pour faire tout ce que Lui a fait et bien plus. Est-ce que cela ne remplit pas votre cœur d’émerveillement et de reconnaissance ?

La Pentecôte n’est pas un jour précis sur le calendrier. C’est chaque jour, à chaque instant, dans tous les pas à faire, lorsque nous sommes remplis du Saint-Esprit. C’est de cette manière que des gens ordinaires deviennent extraordinaires, car le Saint-Esprit nous amène là où nous n’oserions jamais aller de nos propres forces. Avec le Saint-Esprit, nous pouvons accomplir l’inimaginable au Nom de Jésus.

Bien à vous en Jésus,

Daniel Kolenda, évangéliste
Et toute l’équipe CfaN