La vision

Comment nous gagnerons 150 millions d’âmes pour Jésus

S’emparer de la vision céleste

L’une des choses que j’ai aimée et admirée avec l’évangéliste Reinhard Bonnke était son côté visionnaire. Il était un homme tourné vers l’avenir, un précurseur. Plus d’une fois, je me souviens de Reinhard, alors qu’il prêchait un sermon, s’arrêter en plein milieu d’une phrase, se tourner vers moi qui étais assis au premier rang, et me dire d’un ton autoritaire en me pointant du doigt : « Daniel, tu ne dois pas devenir le gardien de mon héritage. Prêche l’Évangile ! ». Telle fut sa mise en garde à mon égard.

Ce qu’il était en train de dire – et qu’il a dit à maintes reprises – c’est qu’il ne s’agissait pas de son nom ou de son héritage. Il ne s’agissait pas de lui ériger un quelconque monument. Bien que nous aimons Reinhard Bonnke et que nous ne voulons jamais oublier l’impact extraordinaire de sa vie dans notre génération, nous l’honorons plus en avançant avec le même esprit qui caractérisait sa vie, c’est-à-dire qui embrassait la vision céleste pour le salut des âmes.

Et donc, je pense qu’il est très approprié ici, en hommage à Reinhard, de parler de l’avenir du ministère qu’il a fondé et dans lequel il a investi sa vie. Reinhard est décédé mais ce n’est pas la fin –nous venons juste de commencer !

Multiplication du Saint-Esprit

Vous pourriez vous demander : « Comment est-ce possible ? As-tu l’intention d’organiser de plus grandes campagnes qu’auparavant ? Ou plus de campagnes ? ». En fait, la réponse est « Oui ». Nous organiserons plus de campagnes cette année que jamais auparavant. Je crois aussi que nous allons être les témoins des plus grandes campagnes encore jamais vues. Même pour l’année à venir, je crois que les campagnes prévues en Afrique passeront à un nouveau niveau ; et il se passe des choses absolument palpitantes sur ce front. Mais en plus – et c’est avant tout ce que j’aimerais vous dire – le Seigneur m’a montré que ces résultats se produiraient, non seulement par addition mais également par multiplication. Nous allons multiplier en formant, en équipant et en lançant des milliers d’évangélistes. En fait, nous le faisons déjà à petite échelle depuis quelques années ; et les résultats que nous avons vus sont extraordinaires.

Camions pour l’Évangile

Notre stratégie pour multiplier la moisson a de multiples facettes. Mais j’aimerais juste vous donner un exemple : en Afrique, notre équipe talentueuse de techniciens de calibre mondial a mis sur pied une flotte d’unités de campagnes mobiles faite sur mesure – affectueusement connues sous le nom de « camions pour l’Évangile ». Ils ont été conçus pour donner à nos évangélistes une plateforme dans des endroits que nous ne pourrions jamais atteindre avec nos campagnes de masse. Ils prêchent dans des villages, sur des marchés, dans des écoles, des prisons, des orphelinats et aux coins des rues – en gros, n’importe où et partout. Ces petites évangélisations de proximité ont lieu stratégiquement pendant plusieurs semaines précédant la campagne d’évangélisation.

Nos camions de campagne mobiles sont sur le terrain avant la campagne d’évangélisation principale, avec des équipes d’évangélistes qui organisent des évangélisations de proximité n’importe où et partout. Ils font un appel clair au salut et prient pour les malades. Beaucoup de miracles merveilleux démontrent la puissance de l’Évangile.

Évangélisations de pré-campagne

À Nakuru, au Kenya, plus d’un tiers de la population de la ville entière assista à la dernière soirée d’évangélisation. C’était invraisemblable ! Et même avant mon arrivée, pendant sept semaines avant la campagne, nous avions une petite équipe d’évangélistes sur le terrain qui ont prêché l’Évangile. Ils ont organisé plus de 32 évangélisations par jour. Au cours des sept semaines précédant la campagne, ils ont prêché l’Évangile lors de 611 évènements de proximité et ont amené plus de 200 000 personnes à Christ !

Je crois que les jours viennent où plus de gens seront sauvés avant les campagnes que pendant celles-ci – non pas parce que les campagnes auront perdu de leur envergure, mais parce qu’un tel mouvement d’évangélisation tourbillonnera autour des campagnes qu’elles deviendront en le fait le catalyseur de quelque chose d’encore plus grand qu’elles-mêmes.

Les évangélisations de proximité à Nakuru furent une initiative parmi beaucoup d’autres que nous avons faites au courant des deux dernières années, dans différentes villes et pays, dont Lomé au Togo, ainsi que Ogbomosho, Port Harcourt et Abeokuta au Nigéria. Nous avons déjà formé et lancé sur le terrain plusieurs dizaines d’évangélistes pour cette stratégie de multiplication de la « Moisson double » et des centaines de millier d’âmes ont été sauvées – mais ce n’était que le « test bêta », qu’un test préliminaire ! Maintenant, en 2020, la stratégie de la « décennie moisson double » commence sérieusement.

Nos équipes d’évangélistes prêchent sur des places de villages, dans des prisons, dans des hôpitaux et sur des marchés – partout où nous pouvons obtenir la permission de le faire. Des centaines de milliers de personnes ont été sauvées pendant ces évangélisations de proximité, et chacun des nouveaux convertis est dirigé vers une église locale.

Il y a une ouverture incroyable pour la prédication de l’Évangile dans les écoles en Afrique. Plusieurs milliers de jeunes précieux ont donné leur vie à Jésus.

Former des évangélistes dans une école ‘Bootcamp’

En janvier 2020, nous avons lancé une école intensive d’évangélisation, « Bootcamp », de 6 mois à Orlando, en Floride. Sur des centaines de candidats, nous avons accepté seulement 50 hommes et femmes que nous croyons que Dieu a envoyés. Nous allons les équiper et les lancer sur les champs de moisson. Ce sont les premiers fruits d’une vision beaucoup plus grande. Nous prévoyons de former 20 000 évangélistes de la même façon d’ici 2030.

Nous formons plus de 50 évangélistes « en herbe » dans notre nouvelle école de formation intensive à Orlando, en Floride. Chaque aspect de l’évangélisation, à la fois pratique et spirituelle, est enseigné par des orateurs ayant une riche expérience. Ces étudiants évangélistes seront bientôt envoyés en Afrique pour mener eux-mêmes des évangélisations de proximité.

Cette formation d’une semaine, enseignée par certains des plus grands évangélistes du monde, est fréquentée par des gens du monde entier qui sont appelés à être des évangélistes. L’école d’évangélisation cette année en janvier, comptait 75 participants.

‘Opération décapole’

Dix villes en deux semaines

De plus, cette année, nous lancerons une toute nouvelle initiative intitulée « Opération décapole ». ‘Décapole’ signifie ‘10 villes’. En collaboration avec les évangélistes que nous avons formés, nous organiserons dix campagnes dans dix villes sur une période de deux semaines – en plus de nos campagnes d’évangélisation habituelles.

Cela veut dire que cette année – l’année suivant le décès de Reinhard Bonnke – le ministère qu’il a fondé mènera plus de campagnes que jamais, des campagnes plus grandes que jamais, et verra plus de gens sauvés que jamais ! Quel bel hommage à sa vie et à son héritage ! C’est ce que Reinhard aurait voulu. C’est ce dont il parlait toujours : l’avenir et la récolte.

En cette prochaine saison, Dieu utilisera cette plateforme incroyable que Reinhard et beaucoup d’autres ont passé leur vie à construire pour lancer une nouvelle génération d’évangélistes mus par la puissance du Saint-Esprit.

Imaginez dix campagnes dans dix villes en deux semaines ! C’est exactement ce qui se passera plus tard cette année au Kenya. Des équipes d’évangélistes répandront l’Évangile, tous au même moment, dans une vaste région.

Campagnes d’évangélisation

Sur la base de l’expérience de 30 années, CfaN continuera d’organiser des campagnes d’évangélisation massives en Afrique. Comme toujours, nous le faisons en étroite collaboration avec les églises locales afin que chaque nouveau chrétien puisse trouver un foyer spirituel. Ces derniers mois, nous sommes allés à Nakuru et à Kisumu au Kenya, ainsi qu’à Abeokuta, à Ado-Ekiti et à Warri au Nigéria. Avec la campagne de ‘l’opération décapole’ extrêmement difficile et complexe, qui aura besoin de toutes nos ressources, nous nous rendrons également dans la métropole géante d’Ibadan au Nigéria et dans la ville de Kumasi, au Ghana.

Allez-vous nous soutenir ?

Tout ceci va être incroyable et j’aimerais profiter de l’occasion pour vous demander de prier pour nous et de vous tenir derrière le ministère de Christ pour toutes les Nations comme jamais auparavant. C’est un moment crucial dans le ministère. Beaucoup d’entre vous ont soutenu Reinhard Bonnke pendant des années, voire des décennies. Continuerez-vous à nous soutenir alors que nous continuons de dévaliser l’enfer pour peupler le Ciel pour l’amour du Calvaire ? Nous vous aimons et nous vous disons ‘merci’.

Le meilleur est à venir !

Daniel Kolenda, évangéliste
et toute l’équipe CfaN