Lettre de vision

Un message de Daniel Kolenda

Il m’est difficile d’exprimer ce que je ressens en ce moment. Je suis rempli d’excitation, d’émerveillement et d’impatience – comme un enfant la veille de Noël, mais en beaucoup plus compliqué. J’ai le sentiment que nous vivons un moment historique. J’ai l’impression que nous sommes emportés par un torrent de moments forts du Saint-Esprit, et j’essaie juste de garder la tête hors de l’eau !

C’est une expérience à la fois terrifiante et exaltante ! Je suis submergé par ce que Dieu fait et fera (vous verrez ce que je veux dire en lisant cette lettre). En même temps, ces derniers temps ont été très intenses et, à bien des égards, difficiles. Beaucoup d’entre nous ont fait l’expérience d’un sens accru du combat spirituel dans de multiples domaines de la vie.

Il y a eu des moments de douleur et de test. C’est le cas pour nous, et je sais que c’est aussi le cas pour beaucoup d’entre vous. Je prie pour que le Seigneur remplisse votre cœur de la foi de savoir que bientôt vous regarderez ces difficultés actuelles et y verrez la main triomphante de Dieu à l’œuvre. Vous en sortirez victorieux et renouvelés. Aucune arme formée contre vous ne prospérera, au nom de Jésus !

En fait, je crois que tout ce que Satan a voulu faire pour le mal, Dieu le tournera pour votre bien et votre bénédiction. Surtout pour ceux qui restent fidèles, cette saison sera la plus fructueuse et la plus bénie jusqu’à ce jour, au nom de Jésus ! Je le crois vraiment !

Il y a tant de choses à vous dire !

Je vais essayer de vous mettre au courant le plus rapidement possible de tout ce qui se passe en ce moment dans cette lettre de vision – même si j’avoue que ce sera difficile. Il se passe tellement de choses partout dans le monde que franchement, il est déjà impossible de tout décrire dans une lettre comme celle-ci. Mais je vais faire de mon mieux.

Permettez-moi de commencer dès le départ par l’annonce qui m’enthousiasme le plus en ce moment. Après plus d’un an de travail acharné et de préparation, c’est enfin arrivé ! Dans quelques jours seulement, l’église « Nations Church » sera officiellement lancée le 15 août à Orlando, en Floride !

Dieu a réuni une équipe incroyable

Bien que l’église « Nations Church » n’ait pas été officiellement lancée, nous avons déjà vu des centaines de personnes naitre de nouveau dans les rues d’Orlando. Des centaines de personnes se réunissent déjà en petits groupes, adorent ensemble et établissent des relations dans le Royaume. Des centaines de personnes se réunissent chaque semaine pour intercéder et adorer. Des centaines de personnes se sont portées volontaires et travaillent activement dans les différents départements. Et – je le dis en toute sincérité – Dieu a rassemblé la plus remarquable équipe de pasteurs, d’évangélistes et de gens ayant d’autres ministères que j’aie jamais vue converger en un même lieu dans un but commun. Des centaines de familles ont littéralement déménagé ou sont sur le point de déménager à Orlando pour faire partie de cette œuvre.

Je vois l’église « Nations Church » comme l’expression de l’église locale de Christ pour toutes les Nations et elle représente une nouvelle dimension du ministère. Il ne s’agit pas simplement d’une conférence hebdomadaire. C’est une véritable église locale. La formation de disciples, l’enseignement biblique et l’assistance pastorale à toute la famille sont au cœur de ce que nous construisons. Mais nous apportons également notre force en matière d’évangélisation et de formation de nouveaux convertis dans le contexte de notre ville locale.

Une base pour une armée d'évangélistes

De plus, je crois que l’église « Nations Church » sera le « moyeu de la roue », pour ainsi dire, du mouvement historique d’évangélisation et de missions que nous vivons actuellement. En fait, je dois avouer que le fait de fournir une base d’accueil pour l’armée d’évangélistes que Dieu envoie pour la Décennie Moisson Double est l’une des choses les plus enthousiasmantes concernant l’église « Nations Church ». Voici un petit aperçu de ce qui se passe en ce moment :

Nous avons maintenant diplômé plus de 143 évangélistes du Bootcamp CfaN. Les classes Bootcamp sont de petits groupes d’hommes et de femmes qui ont démontré un véritable appel à l’évangélisation en cinq étapes. Ils sont les "Reinhard Bonnke" et les "Billy Graham" de la prochaine génération.

Nous les formons dans toutes les dimensions du ministère d’évangélisation. Mais voici ce qui rend le Bootcamp d’évangélisation CfaN unique au monde. Nous formons également les étudiants à l’évangélisation de campagne de masse. Nous les équipons de tous les outils que CfaN a acquis au cours des 40 dernières années pour récolter des moissons super massives. Ensuite, nous leur offrons la possibilité d’une collaboration stratégique permanente après l’obtention de leur diplôme. L’objectif est de voir 150 millions d’âmes sauvées au cours de cette décennie et de construire une armée de deux mille évangélistes pour la prochaine décennie qui travailleront ensemble, de manière coordonnée, pour une récolte d’un milliard d’âmes ! Pour plus d'informations, visitez le site 150million.org.

Des centaines de milliers de conversions – avant la remise des diplômes

Beaucoup d’étudiants ont déjà des années d’expérience dans le ministère d’évangélisation de masse lorsqu’ils viennent chez nous ; d’autres n’en ont aucune. Mais au moment où ils obtiennent leur diplôme, tous ont été équipés des outils nécessaires à l’accomplissement de leur tâche. En fait, au moment où ils obtiennent leur diplôme, chaque étudiant a conduit des milliers de personnes à Christ. À titre d’exemple, 96 étudiants du dernier Bootcamp se sont rendus en Tanzanie pour leur phase pratique en avril. Pendant une période de trois semaines, ils ont mené plus de 1 204 campagnes (campagnes depuis les camions pour l’Évangile, campagnes pour les enfants et évangélisation de proximité sur les marchés) et ont vu 316 458 décisions prises pour Christ !

Après leur initiation, la plupart des étudiants sont rentrés à Orlando pour la remise des diplômes, et 27 d’entre eux sont restés en Tanzanie pour aider à organiser l’opération « Décapole » en juin (travaillant sous la direction de 16 directeurs de campagne CfaN). Nous avons mené 5 campagnes dans 5 villes simultanément (chaque campagne durant 5 jours).

Malgré l’augmentation du nombre de campagnes, les coûts et le temps consacrés à l’opération ont été presque les mêmes que pour l’une de nos campagnes « phares ». Ceci n’est possible que grâce à la multiplication ! Deux évangélistes étaient stationnés dans chaque ville. La plupart d’entre eux étaient des diplômés du Bootcamp. Les cinq soirs, je me suis rendu dans une nouvelle ville où j’ai prêché, j’ai encouragé l’équipe locale, puis j’ai continué ma route. Ainsi, les organisateurs étaient des diplômés de Bootcamp, et les évangélistes étaient également des diplômés de Bootcamp !

Regardez cette multiplication !

Mais ce n’est pas tout. Ces diplômés du Bootcamp sont partout dans le monde au moment où j’écris ces lignes, menant littéralement des centaines de campagnes eux-mêmes, avec d’autres diplômés ou avec CfaN. Il m’est impossible de tout mentionner, mais voici quelques autres faits marquants de ces derniers jours :

  • Nous venons d’organiser un « Camp Fire » d’une semaine en Autriche, dirigé par le directeur CfaN des évangélisations en Europe, Matthew McCluskey et une équipe de diplômés du Bootcamp. Ils ont formé un groupe de jeunes évangélistes européens et ont ensuite mené des évangélisations de proximité dans les rues. Pour voir un récapitulatif vidéo, visitez : FireCamp21 Horn.
  • Une équipe de 9 évangélistes (diplômés du Bootcamp) est actuellement en Tanzanie où elle mène chaque jour des campagnes pour les enfants.
  • Une équipe de 4 évangélistes (diplômés du Bootcamp) mène une campagne d’évangélisation à Gairo, en Tanzanie.
  • L’évangéliste CfaN Gary Smith mène des campagnes à Fostoria et Findlay dans l’Ohio, aux États-Unis.
  • L’évangéliste CfaN (et diplômée du Bootcamp) Roselyn Ayeola mène des campagnes pour les enfants à Abuja, au Nigéria, et a vu plus de 1 600 enfants prendre une décision pour Christ au cours de la semaine dernière.
  • Une équipe de diplômés du Bootcamp travaille avec des membres de l’église « Nations Church » pour prêcher l’Évangile dans les rues de Boston, dans le Massachusetts, aux États-Unis.
  • Une équipe de diplômés du Bootcamp a préparé une campagne d’évangélisation à Bukoba, en Tanzanie, qui a eu lieu en juillet.
  • Une équipe de diplômés du Bootcamp prépare une campagne d’évangélisation au Burundi qui aura lieu en août.
  • Les formateurs du Bootcamp CfaN, Jako et Karin Hugo, sont au Botswana où ils mènent des campagnes d’évangélisation pour les enfants et préparent de futures campagnes là-bas. Ils ont vu 812 enfants prendre une décision pour Christ lors de campagnes pour enfants la semaine dernière !
  • L’évangéliste CfaN (et diplômée du Bootcamp) Evelina Smane a déménagé définitivement en Tanzanie, où elle établit une base CfaN et dirige activement des équipes qui, chaque semaine, se rendent dans des régions non atteintes en montrant le film Jésus, en prêchant l’Évangile et en priant pour les malades.
  • Des centaines de personnes ont maintenant rejoint l’Alliance d’évangélisation CfaN, et des centaines ont reçu l’ordination pour le ministère par le biais de CfaN. Pour en savoir plus sur ces opportunités passionnantes, visitez nos deux sites Internet :
    Alliance d’évangélisation CfaN : cfan.org/ea
    Ordination pour le ministère : cfan.org/credentials

Ce n’est qu’un petit échantillon de ce qui se passe à l’heure où j’écris ces lignes. Nous nous préparons également à accueillir la prochaine classe d’étudiants du Bootcamp qui arrivera au début du mois d’août pour leur formation intensive de quatre mois.

Opération « Décapole » à Dar-es-Salaam

Nous avons également une grande équipe de membres du personnel en Tanzanie qui prépare la prochaine campagne de l’opération « Décapole » à Dar es Salaam. Cette campagne sera spéciale car elle représente une nouvelle stratégie et une nouvelle façon d’utiliser notre approche multi-campagne simultanée. Dar es Salaam est une grande ville, mais il est très difficile de se déplacer d’une partie de la ville à l’autre. Ainsi, au lieu de mener une seule campagne dans cette ville (comme nous l’avons fait dans le passé), nous mènerons simultanément 5 campagnes dans 5 endroits différents à forte densité de population dans toute la ville. De cette manière, nous espérons que tous les habitants de la région pourront participer à l’une de ces campagnes, ce qui nous permettra d’avoir une portée beaucoup plus large !

Enfin – et ceci est super palpitant – notre équipe d’Afrique de l’Ouest travaille dur pour préparer deux campagnes d’évangélisation au Nigéria qui auront lieu en novembre et décembre. Notre directeur africain CfaN, John Darku, pense que ces événements pourraient être les plus importants que nous ayons jamais organisés en tant que ministère !

En fait, la campagne qui aura lieu en novembre bénéficie déjà du soutien de près d’un millier de responsables de différentes dénominations et de plus de 5 000 églises individuelles (et des centaines d’autres s’inscrivent chaque jour). Nous avons divisé cette ville en 55 zones, chacune ayant une équipe d’organisation complète (l’équivalent de 55 campagnes de taille normale dans une ville).

Une vision commune

Toutes ces activités passionnantes, aussi vastes et diverses soient-elles, font partie d’une vision commune d’une Décennie Moisson Double ! Il y a des années, le Seigneur m’a montré que ce mandat ne pouvait être accompli que par « la multiplication et la collaboration ». Cela signifie qu’il faut des ouvriers – beaucoup de gens qui donnent leur vie pour voir la récolte rentrée. Mais il n’y a pas que les évangélistes eux-mêmes qui paient un prix – les conjoints et les enfants – des familles entières font partie de cet appel. Et ils ont besoin de plus que de simples discours inspirés et d’ordres de marche. Ils ont besoin d’une communauté. Ils ont besoin d’un système de soutien. Ils ont besoin ... d’une église. Et cela nous ramène au point de départ. C’est l’une des principales raisons d’être de l’église « Nations Church ». C’est un lieu où ces familles trouveront une communauté et un soutien.

C’est un rêve dans mon cœur. Mais ce n’est pas seulement un rêve ; c’est déjà en train de se produire. Permettez-moi de partager une lettre que j’ai reçue d’un diplômé du Bootcamp (qui est devenu un homme clé dans ces initiatives), après son retour d’un long séjour où il a aidé à organiser une des campagnes de l’opération « Décapole » :

Cher Daniel,

Je voulais vraiment exprimer ma gratitude sincère pour la vision de l’église « Nations Church ». Étant missionnaire depuis 2014, revenir dans mon église en Amérique était la chose que je redoutais le plus lorsque je quittais le champ de mission. Je n’ai jamais eu l’impression d’avoir un endroit où m’intégrer alors que la vie avance en Amérique ... Après près de 7 ans, aujourd’hui était le premier jour où, en tant que missionnaire, en tant qu’évangéliste, je suis entré dans une église que je pouvais appeler ma maison – une église dont je me sens partie prenante, une église où je serai rafraichi. Au fil du culte, je pleurais en réalisant que Dieu m’a placé dans une église qui me porte sincèrement dans la prière, me soutient et qui se soucie légitimement de moi et de mon bien-être. Un endroit sûr.

Merci beaucoup, évangéliste Kolenda, pour votre obéissance au Saint-Esprit. Je suis honoré de faire partie de cette famille et j’attends avec impatience tout ce que Dieu a en réserve pour nous tous.

~ Denis Artyushevskiy

Sachez que j’attends aussi avec impatience ce que Dieu a en réserve ! Je crois que nous sommes sur le seuil de la plus grande moisson d’âmes de l’histoire de l’humanité.

Vous faites partie de ce miracle, et je prie le Seigneur de vous bénir abondamment pour votre fidélité. Nous vous aimons et vous apprécions plus que vous ne le pensez. Merci.

Ensemble avec VOUS dans la moisson,

Daniel Kolenda, évangéliste

P.S. : Merci de continuer à prier pour nous alors que nous allons de l’avant, contre vents et marées, avec la vision céleste. Nous avons plus que jamais besoin de votre soutien.